Ornella Fleury

Bonjour Ornella,

  • Tout d’abord, comment vas-tu ?

Ça va super, merci ! Et vous ?

  • Peux-tu nous raconter comment s’est passé ton shooting photo avec François Berthier et l’équipe de Crush Magazine ?

J’ai passé une journée très agréable avec une équipe aux petits soins ! Tout le monde était adorable, j’étais à l’aise dès la sortie du train et mon arrivée à Deauville. J’ai adoré poser pour François Berthier, c’était à la fois très détendu et professionnel. J’aime beaucoup les gens qui ne se prennent pas au sérieux en apparence mais qui savent exactement ce qu’ils font et ce qu’ils veulent. François Berthier est comme ça, j’ai eu confiance très vite. On a surtout beaucoup ri !

  • L’eau n’était pas trop froide, un petit 14° me semble-t-il ?

Ah bon, 14 ? Ressenti 8 degrés pour ma part haha ! Alors oui, évidemment, l’eau était trop froide mais c’était très drôle ! Je ne pensais pas en être capable d’ailleurs mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour les beaux yeux de Crush Magazine… J’ai fini les lèvres bleues et je vous soupçonne d’être la cause de mon rhume la semaine qui a suivi mais je ne regrette absolument pas, c’était un super moment et les photos sont vraiment chouettes ! Je me souviendrai de ce shooting…

    • Pour nos lecteurs qui ne te connaîtraient pas encore, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

    Et bien, je m’appelle Ornella Fleury, je suis comédienne scénariste et réalisatrice. Je suis à l’origine d’un programme court sur Canal+ qui s’appelle « Ils ont dit » et dont je suis très fière ! Quoi vous dire de plus ? Je suis plutôt sympa, j’adore les nounours à la guimauve et ma couleur préférée est le rose. Je ne sais pas si ça répond à la question…

    • « ILS ONT DIT », vient de débarquer sur Canal + début septembre. C’est ton bébé, tu écris, interprète et réalise, ce n’est pas trop compliqué de tout gérer ? Qu’est ce qui te plait le plus ?

    Oui c’est mon bébé et comme je l’ai dit juste avant j’en suis super fière. Je suis fière d’être allée au bout de cette idée et de voir mes épisodes diffusés aujourd’hui à la télé ! Bien sûr que tout faire en même temps c’est compliqué mais franchement j’étais très bien entourée, que ce soit avant, pendant et après le tournage, donc tout s’est bien passé. En ce qui concerne l’écriture, je co-écris avec deux personnes que j’aime énormément, Léo Grandperret et Martin Darondeau, ce qui est un grand soulagement pour moi, je leur fais entièrement confiance et je me sens moins seule ! Et pour être honnête je pense que c’est la réalisation pure qui m’a le plus excitée dans ce projet. Peut-être parce que c’était la première fois pour moi… En tous cas, j’ai adoré ça, la mise en scène c’est magique, c’est incroyable de pouvoir mettre en image ce qu’il y a dans notre tête. Je me suis sentie à l’aise dans ce rôle et j’ai hâte de diriger des comédiens qui ne soient pas « moi » !

    • Cette série c’est le quotidien de Camille, trentenaire, célibataire et sans vie sociale, qui passe ses journées au téléphone à répéter les absurdités qu’elle a lues sur les réseaux sociaux. Comment as-tu eu cette idée ?

    En remarquant à quel point il est facile de se laisser influencer sur internet ! Pendant le dernier confinement, deux de mes amis m’ont envoyé un article assez décousu qui affirmait que l’armée allait prendre le contrôle de la ville et du couvre-feu. Tous les deux ont commencé leur message par « T’as vu ? Ils ont dit que… ». Ça m’a fait rire et ça a fait tilt. J’ai pensé que ce serait un bon point de départ pour faire des sketchs et créer ce personnage de Camille. Les fausses informations sur les réseaux sociaux et internet de manière générale, c’est un puit sans fond en matière de blagues.

    • Quel épisode est ton préféré ?

    Franchement c’est très difficile pour moi de répondre à cette question, je les aime tous ! Ils ont tous une particularité dans la création qui fait que j’y suis attachée, que ce soit dans le thème abordé ou dans le décor choisi. Je ne peux que vous conseiller de tous les regarder !

    • Peux-tu nous donner une anecdote rigolote de tournage ?

    Je ne sais pas si c’est une anecdote rigolote mais elle est dans le thème du shooting en tous cas ! J’ai tourné un épisode à la piscine et j’ai eu la bonne idée de choisir une piscine « coupole » dont le toit s’ouvre à moitié. En termes d’image c’est très beau parce qu’on a une piscine à moitié à ciel ouvert mais j’avais oublié qu’on est à Paris et qu’on ne peut pas faire confiance au temps dans cette ville ! On a tourné cet épisode début août et franchement on n’est pas loin du 14 degré à Deauville ! On a eu des problèmes de caméra, j’ai passé quasiment deux heures glacée dans l’eau à faire de l’aquagym pour me réchauffer… Finalement, le rendu est top, j’adore cet épisode et on ne dirait presque pas que j’étais en hypothermie !

    • Ça fait 1 mois que la série est diffusée, quels sont les retours que tu as de la part du public ? Les audiences sont-elles bonnes ? Ils ont signé pour une saison 2 chez Canal ?

    Pour le moment je ne peux rien dire pour la saison 2, je laisse un peu trainer le suspens… En ce qui concerne les retours, ils sont plutôt bons oui et j’en suis très heureuse ! En tous cas, tous les gens qui prennent la peine de m’en parler sont des gens qui ont aimé ! C’est difficile pour moi de vous dire « olala les gens ont A-DO-RÉ ! » ce serait un peu bizarre haha mais je n’ai eu que des ondes positives autour de ce programme donc la vie est belle.

    • Hormis « ILS ONT DIT » bien évidemment, de quelles séries es-tu complètement fan ?

    Je suis complètement fan de Big little lies, dès le générique j’ai des frissons, je trouve que tout est réussi dans cette série ! Pareil pour Handmaid’s tale, série de dingue, même si au bout d’un moment on se dit qu’elle a quand même assez peu de chance dans la vie June… Dans les séries plus classiques il y a évidemment Seinfield et Curb your enthousiasm !

    • Ornella au cinéma c’est pour quand ? Peux-tu nous parler de tes futurs projets ?

    Pour bientôt j’espère ! Hélas, je ne peux encore rien vous dire…

    • Tu as plus de 67K followers sur Instagram, la vie d’influenceuse ça te tente ? Acceptes-tu des collaborations avec des marques ?

    Chacun son métier, je vais déjà essayer de faire le mien du mieux que je peux ! En revanche, pourquoi pas des collaborations avec des marques de temps en temps, ça peut être sympa. Étant donné que ce n’est pas mon métier je ne le ferai que par plaisir, avec des marques qui me plaisent vraiment. Il faut que ça ait du sens pour moi. En tous cas, pour le moment je suis focus sur mes projets en tant que comédienne. Et scénariste. Et réalisatrice. C’est long ces trois titres, faudrait trouver un nom plus rapide qui réunit les trois !

    • Une petite exclusivité à nous offrir ?

    Rien à déclarer. Mais merci pour tout Crush Magazine et François Berthier J

    Merci Ornella d’avoir accepté notre invitation

    La nouvelle table Rive Gauche du Chef Guy Martin

    La nouvelle table Rive Gauche du Chef Guy Martin

    C’est un classique du quartier. Celui de la Tour Maubourg, paisible et résolument parisien. C’est aussi une adresse privilégiée, baignée de lumière, faisant face à l’histoire de France - les bâtiments de l’hôtel des Invalides. Deux belles raisons pour le Chef d’inaugurer la première page d’une belle collection : Maison Guy Martin. « Des tables de cuisinier, avec une identité propre. Et pour chacune, la volonté de témoigner de l’âme d’un quartier ». A l’image du paysage historique qui plante le décor, Pasco déroule une cuisine française, travaillée avec soin.

    Livre tatoo

    Livre tatoo

    La première bible du tatouage fine-line avec les dernières tendances. Depuis une dizaine d’années, les microtatouages sont de plus en plus recherchés et permettent au tatouage de se diffuser auprès d’un public plus large.

    Olibanum. Sentir et ressentir.

    Olibanum. Sentir et ressentir.

    Simple. Raisonnable. Engagé.
    Gérald Ghislain a fondé cette marque en exprimant sa créativité. L’oliban, résine relaxante, apaisante, sert alors de fondation à un parfum précieux. Princes et rois pourraient les porter encore sur tous les continents, auréolés d’effluves divines, presque des prières pour le nez.
    Dans chacune des eaux de parfum, il est le lien qui embrasse une matière première, tout en gardant à l’esprit des projets humanitaires.

    FILA – M-SQUAD

    FILA – M-SQUAD

    La FILA M-SQUAD est un modèle signature inspiré du basketball sorti pour la première fois en 1993. Elle a été conçue à l'origine pour le joueur de NBA Jamal Mashburn. Le panneau M sur la tige fait référence à l'initiale du joueur.

    Rééditée cette saison avec une tige en bi-matière, la FILA M-SQUAD existe depuis maintenant plus de 25 ans, faisant d’elle une paire de basket montante intemporelle.

    M-SQUAD 140€

    Ma version de l’histoire ! Du bonheur !

    Ma version de l’histoire ! Du bonheur !

    Pour l’auteur et comédien Sébastien Azzopardi, le plus important, c’est que le texte, une fois digéré par les acteurs, après avoir travaillé en amont, puisse recevoir cette énergie, cette humeur. Car c’est une comédie où évoluent de vraies personnes. Et c’est ce qui touche les gens.

    J’ai été tellement surpris par cette pièce. Je pensais au départ que le mari était un banal menteur prêt à tout pour tromper sa femme. Je me trompais. Celle-ci cache bien son jeu. Mais bien entendu, c’est aux spectateurs de se faire leur opinion. Il est vrai que c’est une femme complexe. On a tous des secrets, avec nos colères, nos déceptions, nos bonheurs, nos compromis. Vis à vis de l’autre et de nous mêmes. Vis à vis des valeurs que nous défendons. Donc oui, ces personnages ne sont pas lisses, selon Sébastien Azzopardi.

    Nous créons votre magazine, pour votre clientèle

    Nous créons votre magazine, pour votre clientèle

    Ce message concerne les dirigeants dans le domaine de l'hôtellerie :

    Après avoir conçu et produit 27 couvertures et magazines de 80 pages, réalisé 243 séances photo et rédigé 322 articles, l'équipe de Crush Magazine est prête à mettre son expertise et son expérience à votre service pour créer votre propre magazine.

    Offrez à votre clientèle un magazine 100% personnalisé ! Dites adieu aux magazines traditionnels comme Vogue, Elle ou Marie-Claire dans vos chambres et soyez à la pointe en proposant votre propre média, offrant un contenu de qualité et ciblé. Un magazine qui reflète votre identité, avec vos actualités hôtelières !

    Grâce à notre solide expertise, réalisez votre magazine pour trois fois moins cher que si vous le faisiez en interne. Nous avons les contacts, les ressources et le réseau nécessaire, ainsi que l'accès à des personnalités influentes pour créer votre média, qu'il soit imprimé ou numérique.

    Nous serons à votre écoute pour créer une revue haut de gamme en français et en anglais. Ne perdez plus de temps et prenons rendez-vous dès maintenant pour concrétiser ensemble ce beau projet.

    Charlie Paris

    Charlie Paris

    Cela fait 10 ans que cette maison d’horlogerie existe. Je découvre la boutique un peu par hasard. Je suis bien accueilli. Je fais le tour des présentoirs. Et je me rends vite compte que ce sont des montres de qualité, conçues pour durer. Fabriquées en France. Dont j’ai alors la chance de visiter l’atelier où des composants sont sélectionnés puis assemblés.
    Un design sobre et efficace. Un savoir-faire local pour cet atelier parisien. Des horlogers d’expérience qui fabriquent professionnellement, devant moi, à la main, ces petites merveilles. Une cigogne sublime orne chaque montre. Un véritable nid de beautés.

    Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

    Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

    Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine. Un grand moment.

    J’avais vu le film. Comme beaucoup de personnes. J’étais intrigué par l’adaptation théâtrale.
    Mais quand je suis entré dans le théâtre, j’ai aussitôt basculé dans l’histoire. L’ambiance musicale. Les acteurs qui cherchent une classe en s’adressant aux spectateurs dans la salle, jusque dans les étages. Un petit concert semble s’improviser. Les spectateurs montent sur scène et dansent. Spectacle avant l’heure.

    Les raisins de la colère 

    Les raisins de la colère 

    Je suis sorti de cette interview en étant vraiment impressionné.
    L’adaptation théâtrale était loin d’être évidente. Et c’est une réussite. Sur la route 66, dans l’Amerique des années 30 qui, sur bien des points, connaît des problématiques similaires à la nôtre. Comme par exemple les problèmes d’eau. Les problèmes économiques et sociaux. Les migrations. La police sur les dents. Les voyageurs qui sont stigmatisés. Comme beaucoup de Okies (habitants de l’Oklahoma) qui voulaient un futur, un sol à semer.