Caroline Anglade

Bonjour Caroline, Comment allez-vous ?

Très bien merci beaucoup !

Nous avons eu la chance de vous shooter malgré votre planning très chargé. Comment avez-vous vécu cette séance photo avec notre équipe de production ?

J’étais un peu intimidée au début, parce que je suis un peu sortie de ma zone de confort ! Mais avec cette superbe équipe, la gêne s’est vite dissipée et je me suis éclatée. Ce fut même très libérateur ! On remet ça quand vous voulez !

Pour vous, shooting photo c’est synonyme de nouveau rôle à jouer ?

En quelque sorte oui. Il faut jouer le jeu et accepter de lâcher prise. On tente de raconter une histoire à travers une ambiance, des expressions, des tenues (qui sont parfois éloignées de ton univers…) et des pauses plus ou moins naturelles. On dévoile un peu de soi. Pour ma part, avec cette séance j’ai dû assumer ma féminité, oser la sensualité, ce que je tente souvent de dissimuler à travers l’humour par exemple. Lors de cette séance, je me suis amusée à entrer dans la peau de la fille sexy, un peu fatale. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’incarner ce genre de personnage pour un film ! A bon entendeur … je suis prête ! Haha.

Combien avez-vous fait de couverture depuis le début de votre carrière ?

Je ne sais pas, je n’ai pas compté mais pas beaucoup, peut-être 4-5 ? ce qui me laisse encore le champ des possibles …

Vous êtes la voix officielle de Megan Fox ! C’est quand même dingue. Comment avez-vous eu cette opportunité ? Depuis combien de temps lui prêtez-vous votre voix ?

Oui, je fais du doublage depuis que je suis petite et un jour j’ai auditionné pour faire la voix de Megan Fox et ça a marché ! Je venais d’auditionner pour celle de Beyonce dans « Dream Girls » mais ça collait nettement moins. Je double Megan Fox, depuis plus de 10 ans et je ne boude pas mon plaisir, entre films d’actions et films expérimentaux. Je me marre bien !

Vous avez doublé d’autres actrices ?  Qui auriez-vous adoré doubler ?

Oui, mais moins connues. J’aurais adoré doubler Meg Ryan au temps de ses merveilleuses comédies romantiques que je dévorais quand j’étais ado : « Quand Harry rencontre Sally », « Vous avez un message », « Nuit blanche à Seattle ». J’adorais sa voix française au demeurant. Ça devait être amusant à doubler.

Parlons un peu de votre actualité bien chargée ! Par où commencer … Vous êtes actuellement sur M6 dans la nouvelle série « Sauver Lisa » diffusée également sur SALTO. Comment s’est passé le tournage ? Combien de temps faut-il pour tourner une saison ?

Merveilleusement bien. Il y a eu une sorte d’alchimie immédiate entre tous les acteurs, le réalisateur et l’équipe technique. Yann Samuel est une pépite de réalisateur, d’une grande douceur. Je me sentais en confiance avec lui, il nous a porté et nous a fait confiance ! Nous avons mis plus de trois mois et demi à tourner ces 6 épisodes. Nous avions créé des liens si forts avec toute l’équipe que la fin de ce tournage fut un peu brutale pour moi. Le tournage a été intense et spécial, à tous les niveaux (nous avons tourné pendant le deuxième confinement et avons créé des rapports très forts avec toute l’équipe), ce n’était pas si évident de repartir sur de nouvelles aventures.

Les séries sont très à la mode en ce moment. Pensez-vous que cela pourrait un jour remplacer le cinéma ? Je ne l’espère pas en tout cas. C’est si agréable d’osciller entre le cinéma, la télévision et d’autres supports. J’ai grandi avec le cinéma et j’y passe beaucoup de temps en tant que spectatrice, je ne pourrais absolument pas m’en passer. La télé, quant à elle, offre de merveilleux rôles aux femmes ces dernières années, alors on ne va pas s’en priver ! L’important c’est de faire notre métier et de raconter des histoires. Cette année je suis passée des plateaux de cinéma à ceux de la télévision. Chaque tournage me permettait de changer d’univers et de registre (du drame, à la comédie…) et je me suis régalée. Je savoure ma chance ! Grâce aux séries, je retrouve un peu la joie des tournées que j’adorais quand je faisais du théâtre. Tu te crées une petite famille.

Pour Noel, vous serez sur TF1 dans un téléfilm « Noel à tous les étages » aux cotés de Max Boublil ; Marie-Anne Chazel, Lannick Gautry, & Tchéky Kario. Beau casting ! La magie de Noel ça vous parle ? Ah oui j’adorais ça quand j’étais petite ! Avec le temps, j’étais devenue un peu plus nostalgique à l’approche des fêtes mais depuis que j’ai des enfants je redécouvre la joie des dîners en famille, des préparatifs et des cadeaux à déballer sous le sapin ! De voir leurs yeux briller ça vaut tout l’or du monde ! J’ai adoré tourner ce film, qui est une sorte de « Love Actually » à la française, avec un super casting ! On a beaucoup ri ! Et le film est très touchant aussi.

Qu’avez-vous de prévu pour les fêtes ? Un voyage, des grands diners de famille ?

Plutôt de grands dîners en famille oui. Ce n’est pas encore l’heure du grand voyage mais j’ai hâte.

Coté cinéma vous êtes au garde à vous avec 2 films pour 2022 ! « La Scala » avec Yvan Attal, Pierre Arditi, Miou-Miou et Pascale Arbillot et « Plancha » pour la suite du film « Barbecue » avec Franck Dubosc, Lambert Wilson, Guillaume de Tonquédec et Lionel Abelanski. Lequel de ces deux tournages a été le plus éprouvant ?

Ahaha aucun ! Les deux aventures ont été folles. J’ai appris quelques bases de violon pour « La Scala », c’était absolument passionnant et stimulant. C’est un superbe film autour de la musique classique. Pour « Plancha » nous avons tourné presque 2 mois en Bretagne dans un sublime décor, avec beaucoup de rire en toile de fond. Et puis, il faut bien l’admettre, j’ai eu la joie de partager ces deux films, avec des partenaires incroyables. Hâte que vous les découvriez au cinéma.

Vous terminez en ce moment le tournage de « Belle et Sébastien : Nouvelle génération avec Michelle Laroque et Alice David. Quand est prévue la sortie au cinéma ?

Oui normalement il sortira le 19 octobre 2022. Pour celui-là aussi nous avons tourné dans des décors somptueux, parfois à plus de 3000 mètres d’altitude, c’était magique ! Sur grand écran, je pense que le rendu va être magnifique et assez impressionnant. Pour la petite histoire, nous avons tourné dans des décors naturels et avec des animaux, il a donc fallu s’adapter aux conditions météorologiques. Nous tournions en fonction du temps. La différence, avec l’histoire que l’on connaît tous, c’est que cette fois-ci Sébastien va à la rencontre de sa grand-mère, incarnée par Michèle Laroque. Nous y avons apporté de la modernité, en y intégrant notamment la présence des réseaux sociaux et en offrant la part belle aux rôles féminins.

Enfin, vous avez deux nouveaux projets. Un projet pour France 2 qui se déroulera à Marseille et une comédie policière pour le cinéma où vous tiendrez le premier rôle.

Avec un planning aussi chargé, comment arrivez-vous à gérer votre vie de maman et votre vie ultra active de tournages ? Quel est votre secret ? Vous buvez beaucoup de boisson énergisante ?

Haha je suis accro à mon métier, voilà le secret. C’est ça qui me fait tenir, c’est mon moteur ! Un petit café le matin et hop c’est parti. Et puis je partage tout ça avec mes enfants ! On n’a pas le temps de s’ennuyer en tout cas.

Selon vous, c’est l’effet post COVID qui créer cette affluence de tournages ?

C’est certainement un peu lié ! Cette envie et cette nécessité de se retrouver, de partager, d’écrire, de raconter, de créer, de vivre …

Y-a-t-il un ou des acteurs/actrices avec lesquels vous rêveriez de tourner ?

Depuis que je suis petite, je rêve de tourner avec Gérard Depardieu, Benoît Magimel, Catherine Deneuve, Daniel Auteuil, mais en vrai la liste est très longue ! Il y en a mille à qui je rêverais de donner la réplique, y compris dans la toute jeune génération, ils sont déments !

Jouer dans une production Américaine vous tenterait ?

Oui, pour l’expérience et le bonheur de jouer en anglais ! Et je crois que ma mère serait super contente !! Je ne sais pas pourquoi elle s’est mis ça en tête mais elle adorerait !

Une dernière question dans l’air du temps… Comment gérer vous vos réseaux sociaux ? lequel préférez-vous ?

Pas mal accro à Instagram, peut-être un peu trop. Enfin je dose depuis quelques mois. J’y passe un peu moins de temps. C’est parfois très pratique quand même. Mais c’est le seul, je ne suis pas à la page pour le reste, il y a trop de réseaux sociaux, ça m’angoisse !

Merci beaucoup Caroline pour le temps que vous nous avez accordé pour le shooting photo ainsi que pour cette interview. Nous espérons vous revoir très prochainement dans notre média.

 Merci à vous ! A très bientôt !

Tory Burch. 

Tory Burch. 

Tory Burch. La styliste américaine est née le 17 juin 1966 aux États-Unis.
En 2004, voilà la marque de prêt-à-porter à son nom ! Elle rencontre le succès. Elle devient une vedette de la mode et une des personnalités qui comptent à New York.

Sa mère est une actrice et mannequin qui a partagé la vie de Marlon Brando et Steve Mc Queen. Et son père était avec Grâce Kelly. Rien que ça.

Interview de Gilles de Maistre, réalisateur du « dernier jaguar »

Interview de Gilles de Maistre, réalisateur du « dernier jaguar »

Tristan Baille : Bonjour Gilles de Maistre. Merci pour cette rencontre. Vous avez réalisé le film à succès « le dernier jaguar ». Je connaissais « Mia et le lion blanc » et vous êtes revenu à une amitié entre une petite fille et un félin. Ce lien entre l’innocence d’un enfant et notre environnement semble une vraie thématique à explorer pour vous.

La nouvelle table Rive Gauche du Chef Guy Martin

La nouvelle table Rive Gauche du Chef Guy Martin

C’est un classique du quartier. Celui de la Tour Maubourg, paisible et résolument parisien. C’est aussi une adresse privilégiée, baignée de lumière, faisant face à l’histoire de France - les bâtiments de l’hôtel des Invalides. Deux belles raisons pour le Chef d’inaugurer la première page d’une belle collection : Maison Guy Martin. « Des tables de cuisinier, avec une identité propre. Et pour chacune, la volonté de témoigner de l’âme d’un quartier ». A l’image du paysage historique qui plante le décor, Pasco déroule une cuisine française, travaillée avec soin.

Livre tatoo

Livre tatoo

La première bible du tatouage fine-line avec les dernières tendances. Depuis une dizaine d’années, les microtatouages sont de plus en plus recherchés et permettent au tatouage de se diffuser auprès d’un public plus large.

Olibanum. Sentir et ressentir.

Olibanum. Sentir et ressentir.

Simple. Raisonnable. Engagé.
Gérald Ghislain a fondé cette marque en exprimant sa créativité. L’oliban, résine relaxante, apaisante, sert alors de fondation à un parfum précieux. Princes et rois pourraient les porter encore sur tous les continents, auréolés d’effluves divines, presque des prières pour le nez.
Dans chacune des eaux de parfum, il est le lien qui embrasse une matière première, tout en gardant à l’esprit des projets humanitaires.

FILA – M-SQUAD

FILA – M-SQUAD

La FILA M-SQUAD est un modèle signature inspiré du basketball sorti pour la première fois en 1993. Elle a été conçue à l'origine pour le joueur de NBA Jamal Mashburn. Le panneau M sur la tige fait référence à l'initiale du joueur.

Rééditée cette saison avec une tige en bi-matière, la FILA M-SQUAD existe depuis maintenant plus de 25 ans, faisant d’elle une paire de basket montante intemporelle.

M-SQUAD 140€

Ma version de l’histoire ! Du bonheur !

Ma version de l’histoire ! Du bonheur !

Pour l’auteur et comédien Sébastien Azzopardi, le plus important, c’est que le texte, une fois digéré par les acteurs, après avoir travaillé en amont, puisse recevoir cette énergie, cette humeur. Car c’est une comédie où évoluent de vraies personnes. Et c’est ce qui touche les gens.

J’ai été tellement surpris par cette pièce. Je pensais au départ que le mari était un banal menteur prêt à tout pour tromper sa femme. Je me trompais. Celle-ci cache bien son jeu. Mais bien entendu, c’est aux spectateurs de se faire leur opinion. Il est vrai que c’est une femme complexe. On a tous des secrets, avec nos colères, nos déceptions, nos bonheurs, nos compromis. Vis à vis de l’autre et de nous mêmes. Vis à vis des valeurs que nous défendons. Donc oui, ces personnages ne sont pas lisses, selon Sébastien Azzopardi.

Nous créons votre magazine, pour votre clientèle

Nous créons votre magazine, pour votre clientèle

Ce message concerne les dirigeants dans le domaine de l'hôtellerie :

Après avoir conçu et produit 27 couvertures et magazines de 80 pages, réalisé 243 séances photo et rédigé 322 articles, l'équipe de Crush Magazine est prête à mettre son expertise et son expérience à votre service pour créer votre propre magazine.

Offrez à votre clientèle un magazine 100% personnalisé ! Dites adieu aux magazines traditionnels comme Vogue, Elle ou Marie-Claire dans vos chambres et soyez à la pointe en proposant votre propre média, offrant un contenu de qualité et ciblé. Un magazine qui reflète votre identité, avec vos actualités hôtelières !

Grâce à notre solide expertise, réalisez votre magazine pour trois fois moins cher que si vous le faisiez en interne. Nous avons les contacts, les ressources et le réseau nécessaire, ainsi que l'accès à des personnalités influentes pour créer votre média, qu'il soit imprimé ou numérique.

Nous serons à votre écoute pour créer une revue haut de gamme en français et en anglais. Ne perdez plus de temps et prenons rendez-vous dès maintenant pour concrétiser ensemble ce beau projet.