L’Hôtel de Pourtalès

Lieu d’une beauté rare, témoin d’une histoire remarquable, l’Hôtel de Pourtalès occupe une place à part dans l’univers de l’hôtellerie parisienne.

L’HÔTEL DE POURTALÈS, TOUTE UNE HISTOIRE
Hôtel particulier érigé au coeur de la capitale, L’Hôtel de Pourtalès voit le jour au XIXe siècle. Il fut commandé par le comte de Pourtalès, James-Alexandre de Pourtalès (1776-1855). Issu d’une famille de banquiers protestants d’origine française et établis en Suisse, le comte de Pourtalès, tour à tour banquier puis diplomate s’installe à Paris en 1815.  Collectionneur averti, c’est dans cette ville qu’il trouvera un écrin pour ses oeuvres d’art. En 1838, il fait appel à Felix Duban, célèbre architecte à l’Ecole des Beaux-Arts pour faire construire l’édifice qui deviendra l’hôtel particulier de Pourtalès. Imaginé dans un style néo-renaissance, style du XIXe siècle qui emprunte aux codes architecturaux de la Renaissance, L’Hôtel de Pourtalès avec ses arcades, pilastres et sa cour intérieure est conçu comme une évocation parfaite du palazzo toscan… et devient édifice remarqué. Le poète et romancier Théophile Gautier qualifiera l’hôtel « d’objet d’art »

Dix ans après la mort de son premier propriétaire et suite aux volontés de ce dernier, la collection d’oeuvres d’art de L’Hôtel de Pourtalès est dispersée à travers une vente publique. Quelques décennies plus tard, le caractère remarquable de l’hôtel particulier est confirmé : dans les années 30, la façade de L’Hôtel de Pourtalès est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques, puis en 2002, c’est au tour de la totalité de l’édifice d’être classé aux Monuments historiques. Dans les années 2000, L’Hôtel de Pourtalès voit se succéder deux campagnes de rénovation d’intérieur, une première en 2006 avec l’architecte Anthony Béchu, puis en 2019 avec l’architecte Agathe Labaye. Ces derniers, tout en rendant hommage à l’héritage du maître d’oeuvre original magnifient ce lieu exceptionnel admiré hier, aujourd’hui et pour encore longtemps.

UNE ADRESSE

Situé rue Tronchet, dans le quartier de la Madeleine, L’Hôtel de Pourtalès est au coeur d’un quartier devenu l’épicentre de plusieurs facettes emblématiques de la capitale. Celles de la mode et de la joaillerie, avec la toujours très courue Fashion Week ou encore la luxueuse rue du Faubourg Saint-Honoré et ses grandes maisons de Haute couture. Celle de la culture avec les musées du Louvre, d’Art Moderne, d’Orsay ainsi que de nombreuses adresses de prestigieuses galeries d’art, à l’image des Galeries Bartoux, de la galerie Nicolas Bourriaud ou encore de la galerie Tajan. Celles du patrimoine avec des sites basés à quelques pas de l’Hôtel de Pourtalès comme l’historique place de la Madeleine, l’Opéra Garnier et non loin l’incontournable Avenue des Champs-Elysées.

Une adresse à la position centrale mais avant tout confidentielle et familiale. Depuis ses débuts, L’Hôtel de Pourtalès a en effet fait des valeurs familiales que sont l’accueil, le soin et la protection, le coeur même de son identité.

DES ESPACES HORS DU COMMUN

Plus qu’un hôtel, plus qu’une expérience, L’Hôtel de Pourtalès est avant tout le fruit d’une savante alchimie. Un fruit qui célèbre autant l’univers classique, que le contemporain et l’avant-garde et permet d’admirer des espaces hors du commun. L’extérieur d’abord, avec une cour intérieure que l’on aurait pu surnommer « La halte du temps ». Cet espace classé étant la porte d’entrée d’un univers coupé de la frénésie de la capitale. L’intérieur ensuite, avec ses neuf appartements d’exception, tous conçus comme des espaces vivants, singuliers et dont l’agencement répond à un maître-mot : l’élégance parisienne.

LE LIEU DE TOUS LES POSSIBLES

1200 mètres carrés – neuf appartements – sept étages et une constante : l’Hôtel de Pourtalès ne peut être réduit à son titre. L’esprit de cet édifice voulu par le comte de Pourtalès comme une demeure personnelle persiste près de deux siècles plus tard.

Car au-delà de la splendeur des lieux, l’Hôtel de Pourtalès  est destiné à une clientèle qui souhaite vivre davantage qu’une expérience en séjour hôtelier haut de gamme. Créateur d’événements sur mesure et prestigieux, la maison affirme notamment sa singularité à travers cette activité. Un aspect, que l’établissement pousse à l’infini avec la possibilité d’une privatisation totale pour ses clients.

Ici, ces derniers ressentent l’atmosphère d’un lieu qui offre un service sur mesure très peu observé dans l’univers de l’hôtellerie. Avec son service de conciergerie, parmi les plus efficaces de la capitale, et la pléiade de prestataires qui travaillent avec lui – parmi eux de grands noms tels que le très renommé fleuriste parisien René Veyrat ou encore le chef étoilé Akrame Benallal – L’Hôtel de Pourtalès élève la notion de service au plus haut niveau… et fait des désirs les plus fous, une réalité.

L’HÔTEL DE POURTALÈS

7 Rue Tronchet – 75008 Paris, France

contact@hotelpourtales.com

06 48 39 72 95

www.hotelpourtales.com

La Fontaine en fables et en notes

La Fontaine en fables et en notes

Des fables et des notes.
Au départ ? « Les jeux interdits » de René Clément. Le succès est énorme pour Brigitte dont la spontanéité a bluffé le réalisateur. Mode, festivals, elle va même rencontrer la reine d’Angleterre. Et tout part d’une petite annonce du cinéaste. Ce n’est pas un hasard au vu de son immense talent. Le hasard, c’est le destin qui s’amuse. Comme vous le savez.

Paris old time Tour

Paris old time Tour

Découvrez le Paris Vintage Car Tour. Les plus belles rues de Paris et les monuments emblématiques avec un roadster Ford de 1930 !
Maximum pour 3 personnes plus le chauffeur, car il y a peu de places. C’est idéal pour faire des photos et des vidéos inoubliables et originales. Et vous pouvez vous arrêter autant de fois que vous le désirez.

Coline Serreau, une artiste formidable

Coline Serreau, une artiste formidable

Il était une fois une femme extraordinaire qui avait fait des études de lettres.
D’une famille d’artistes, elle se retrouve dans un conservatoire de musique. Un univers important à ses yeux. Des cours de trapèze, de la danse, du théâtre à la rue blanche, la voilà stagiaire à la comédie française ! Theatre du Vieux Colombier.
Puis…
Viendront l’écriture de formidables scénarios, des mises en scène au théâtre (le salon d’été, l’école des femmes, 3 hommes et un couffin). Du cinéma. Des merveilles.
Beaucoup se rappellent du magnifique « 3 hommes et un couffin », bien entendu. Cesar. Un record en nombre d’entrées pour l’époque ! 12 millions d’entrées !

Mozart mon amour 

Mozart mon amour 

Éditorialiste. Chroniqueur. Directeur de rédaction dans le passé avec dynamisme et une vraie sensibilité pour le lectorat féminin. Capable de donner un nouveau souffle à un site internet. Journaliste. Christophe Barbier est un littéraire qui aime l’histoire. Commenter. Poser des questions. Donner son opinion. Dévoiler ses certitudes. S’interroger. Créer des débats. La télévision. La radio. Un homme capable d’animer bien des émissions politiques avec une capacité à sensibiliser les néophytes aux missions des institutions en France.
« Multi casquettes » dit l’expression.

Muriel Aublet Cuvelier: en résidence artistique culinaire à la « Nouvelle Seine »

Muriel Aublet Cuvelier: en résidence artistique culinaire à la « Nouvelle Seine »

De nombreuses audiences sur sa chaîne YouTube….et avec Instagram ses abonnés se comptent par milliers. Elle est conseillère culinaire sur des tournages. Avec Thierry Marx par exemple. Un goût prononcé pour le partage, l’apprentissage, la formation. Sentir des odeurs, sublimer des textures, tester des saveurs, les yeux de Muriel brillent quand elle parle des gâteaux qu’elle préparait le week-end dans son enfance.