Mandarin Orientale Marrakech – Nos impressions

Pendant cette période difficile de crise sanitaire, nous avons pu nous évader le temps de quelques jours au Maroc, grâce à l’équipe du Mandarin Oriental Marrakech qui nous a chaleureusement invités.

Voici une rétrospective de notre séjour dans ce sublime Palace.

Mardi : le départ

Le voyage fut tumultueux, un vol annulé, puis finalement décalé avec une escale de 3h30 à Casablanca, avec une arrivée en pleine nuit. Un passeport introuvable 2h avant le départ, une négociation musclée à la douane française malgré les nombreux papiers prouvant notre bonne foi (justificatifs professionnels, les tests PCR négatifs, invitation officielle du Mandarin Oriental). Nous avons cru ne jamais pouvoir décoller…

Soulagement et joie nous remplissent une fois installés dans l’avion. 

Nous arrivons vers 2h du matin, réceptionné à l’aéroport par notre chauffeur et accueilli au Mandarin Orientale par le concierge de nuit qui nous emmène dans notre villa. Nous y sommes, enfin ! L’excitation est tel que nous testons les lumières dans toutes les pièces, nous jouons à sortir la tv qui sort automatiquement du lit et mangeons un morceau avant d’aller se coucher.

Mercredi : jour 1

Les rideaux automatisés s’ouvrent et font entrer le soleil dans  dans notre sublime villa privée de 300m2. Cet espace personnel est saupoudré d’une piscine, d’un jacuzzi, douche/hammam, salon privé, lit King size donnant directement sur la piscine. Le rêve !

Direction le petit déjeuner à pied ou à vélo nous avons le choix.  Nous faisons la connaissance de notre majordome Amine, qui sera à notre écoute pendant toute la durée de notre séjour.

Farniente dans notre villa jusqu’à 14h, puis visite guidée du domaine avec Amine en voiturette de golf. Nous découvrons le potager à disposition des restaurants, ainsi que la ferme et ses animaux dont l’équipe prend soin, puis nous terminons la visite par le spa, où nous avons rendez-vous.

Expérience au Spa :  La spa est un lieu paisible dans une atmosphère de bien-être total. Nous avons essayé le massage Inner Strength en duo. Nous commençons par un temps de relaxation et de méditation, à travers un massage des pieds aux fleurs puis un exercice de respiration avec un gong. Enfin, le massage corporel complet à l’huile, très relaxant, les masseuses insistent tout particulièrement sur le dénouement des nœuds (ce qui n’est pas toujours le cas dans les spas). Un massage audacieux !

Le Shirvan : 18h30 (car couvre-feu à 20h en cette période) une table sur la terrasse du Shirvan Café Métisse nous attend, face aux oliviers et aux bassins du Mandarin avec le couché de soleil, tout simplement magique. Le nouveau restaurant éphémère, incarné par le chef Akrame Benallal, propose une cuisine façon « tapas », l’idée est de partager et de découvrir plusieurs saveurs, et ça on adore !

Nous avons choisis de déguster, du poisson cru (en tartare et ceviche) et cuit ; gros Crush pour les tempuras de légumes du potager !

Jeudi : jour 2

Le Pool Garden : nous avons déjeuner au restaurant situé au bord de la piscine du Mandarin Oriental, en compagnie de Hala, la responsable communication et marketing qui nous parle du palace et du groupe Mandarin Orientale ainsi que de son travail.

Un moment très agréable, où nous avons pu profiter du soleil, et déguster un repas frais et délicieux !

Farniente et détente à la villa l’après-midi, puis balade dans la médina en fin de journée.

Nous avons profité du room service en chambre le soir vers 22h avec un service toujours impeccable et délicat.

Au Mandarin Oriental, chaque détail à son importance, le service est exceptionnel et le personnel est adorable, chaque matin pendant le petit déjeuner, la villa est rangée et nettoyée, des serviettes de piscines sont installées pour nous. Vers 16h, une personne passe pour déposer quelques douceurs (cornes de gazelles ou autres pâtisseries marocaines), et propose de faire du thé ou autre, en fonction de nos envies.

Le soir pendant que nous sortions diner, le personnel passait de nouveau pour ranger la villa, et allumer les lanternes extérieures. Ces petits détails font toute la différence !

Vendredi : Jour 3 

Nous avons pris le petit déjeuner dans la villa car nous voulions tester le service en chambre. 

Un infirmier est passé nous faire le test PCR dans notre villa pour préparer notre départ le lendemain.

Nous avons ensuite profité de notre dernière journée de soleil et de détente, au calme dans la villa.

Le Ling Ling : pour notre dernier diner avant le départ, nous avons été conviés au Ling Ling, le restaurant phare du Mandarin Oriental qui a déjà sa réputation de faite dans le cœur des Marrakchis. The place to be ! Nous avons facilement pu imaginer qu’en temps normal (hors crise sanitaire), ce restaurant offre une ambiance très festive et joyeuse à ces convives. Une cuisine originale qui propose des spécialités cantonaises savoureuses. Le service est comme partout au Mandarin Oriental : impeccable ! Nous avons diner sur la belle terrasse qui surplombe la piscine principale du Palace. Encore une belle soirée au Paradis !

Samedi : retour à Paris

La parenthèse enchantée prend fin, nous bouclons nos valises et remercions chaleureusement Amine notre majordome qui s’occupe de nous jusqu’au dernier moment,  mais aussi Marcel Thoma, le directeur du mandarin que nous avons eu le plaisir de rencontrer durant notre séjour et que nous croisons juste avant notre départ !

C’est, totalement relaxés et la tête rempli de souvenirs, que nous prenons l’avion direction Paris.

Merci infiniment à toute l’équipe du Mandarin pour votre gentillesse et votre bienveillance tout au long de notre séjour. Nous gardons un souvenir merveilleux de votre Palace et avons hâte de revenir.

Margaux & Jérémy.

La nouvelle table Rive Gauche du Chef Guy Martin

La nouvelle table Rive Gauche du Chef Guy Martin

C’est un classique du quartier. Celui de la Tour Maubourg, paisible et résolument parisien. C’est aussi une adresse privilégiée, baignée de lumière, faisant face à l’histoire de France - les bâtiments de l’hôtel des Invalides. Deux belles raisons pour le Chef d’inaugurer la première page d’une belle collection : Maison Guy Martin. « Des tables de cuisinier, avec une identité propre. Et pour chacune, la volonté de témoigner de l’âme d’un quartier ». A l’image du paysage historique qui plante le décor, Pasco déroule une cuisine française, travaillée avec soin.

Livre tatoo

Livre tatoo

La première bible du tatouage fine-line avec les dernières tendances. Depuis une dizaine d’années, les microtatouages sont de plus en plus recherchés et permettent au tatouage de se diffuser auprès d’un public plus large.

Olibanum. Sentir et ressentir.

Olibanum. Sentir et ressentir.

Simple. Raisonnable. Engagé.
Gérald Ghislain a fondé cette marque en exprimant sa créativité. L’oliban, résine relaxante, apaisante, sert alors de fondation à un parfum précieux. Princes et rois pourraient les porter encore sur tous les continents, auréolés d’effluves divines, presque des prières pour le nez.
Dans chacune des eaux de parfum, il est le lien qui embrasse une matière première, tout en gardant à l’esprit des projets humanitaires.

FILA – M-SQUAD

FILA – M-SQUAD

La FILA M-SQUAD est un modèle signature inspiré du basketball sorti pour la première fois en 1993. Elle a été conçue à l'origine pour le joueur de NBA Jamal Mashburn. Le panneau M sur la tige fait référence à l'initiale du joueur.

Rééditée cette saison avec une tige en bi-matière, la FILA M-SQUAD existe depuis maintenant plus de 25 ans, faisant d’elle une paire de basket montante intemporelle.

M-SQUAD 140€

Ma version de l’histoire ! Du bonheur !

Ma version de l’histoire ! Du bonheur !

Pour l’auteur et comédien Sébastien Azzopardi, le plus important, c’est que le texte, une fois digéré par les acteurs, après avoir travaillé en amont, puisse recevoir cette énergie, cette humeur. Car c’est une comédie où évoluent de vraies personnes. Et c’est ce qui touche les gens.

J’ai été tellement surpris par cette pièce. Je pensais au départ que le mari était un banal menteur prêt à tout pour tromper sa femme. Je me trompais. Celle-ci cache bien son jeu. Mais bien entendu, c’est aux spectateurs de se faire leur opinion. Il est vrai que c’est une femme complexe. On a tous des secrets, avec nos colères, nos déceptions, nos bonheurs, nos compromis. Vis à vis de l’autre et de nous mêmes. Vis à vis des valeurs que nous défendons. Donc oui, ces personnages ne sont pas lisses, selon Sébastien Azzopardi.

Nous créons votre magazine, pour votre clientèle

Nous créons votre magazine, pour votre clientèle

Ce message concerne les dirigeants dans le domaine de l'hôtellerie :

Après avoir conçu et produit 27 couvertures et magazines de 80 pages, réalisé 243 séances photo et rédigé 322 articles, l'équipe de Crush Magazine est prête à mettre son expertise et son expérience à votre service pour créer votre propre magazine.

Offrez à votre clientèle un magazine 100% personnalisé ! Dites adieu aux magazines traditionnels comme Vogue, Elle ou Marie-Claire dans vos chambres et soyez à la pointe en proposant votre propre média, offrant un contenu de qualité et ciblé. Un magazine qui reflète votre identité, avec vos actualités hôtelières !

Grâce à notre solide expertise, réalisez votre magazine pour trois fois moins cher que si vous le faisiez en interne. Nous avons les contacts, les ressources et le réseau nécessaire, ainsi que l'accès à des personnalités influentes pour créer votre média, qu'il soit imprimé ou numérique.

Nous serons à votre écoute pour créer une revue haut de gamme en français et en anglais. Ne perdez plus de temps et prenons rendez-vous dès maintenant pour concrétiser ensemble ce beau projet.

Charlie Paris

Charlie Paris

Cela fait 10 ans que cette maison d’horlogerie existe. Je découvre la boutique un peu par hasard. Je suis bien accueilli. Je fais le tour des présentoirs. Et je me rends vite compte que ce sont des montres de qualité, conçues pour durer. Fabriquées en France. Dont j’ai alors la chance de visiter l’atelier où des composants sont sélectionnés puis assemblés.
Un design sobre et efficace. Un savoir-faire local pour cet atelier parisien. Des horlogers d’expérience qui fabriquent professionnellement, devant moi, à la main, ces petites merveilles. Une cigogne sublime orne chaque montre. Un véritable nid de beautés.

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine. Un grand moment.

J’avais vu le film. Comme beaucoup de personnes. J’étais intrigué par l’adaptation théâtrale.
Mais quand je suis entré dans le théâtre, j’ai aussitôt basculé dans l’histoire. L’ambiance musicale. Les acteurs qui cherchent une classe en s’adressant aux spectateurs dans la salle, jusque dans les étages. Un petit concert semble s’improviser. Les spectateurs montent sur scène et dansent. Spectacle avant l’heure.

Les raisins de la colère 

Les raisins de la colère 

Je suis sorti de cette interview en étant vraiment impressionné.
L’adaptation théâtrale était loin d’être évidente. Et c’est une réussite. Sur la route 66, dans l’Amerique des années 30 qui, sur bien des points, connaît des problématiques similaires à la nôtre. Comme par exemple les problèmes d’eau. Les problèmes économiques et sociaux. Les migrations. La police sur les dents. Les voyageurs qui sont stigmatisés. Comme beaucoup de Okies (habitants de l’Oklahoma) qui voulaient un futur, un sol à semer.