Interview Helena Noguerra

Helena Noguerra est Frida Khalo.

Tristan Baille : Bonjour Helena Noguerra, je suis ravi de vous retrouver pour parler de cette lecture, à la Scala, des correspondances de Frida Kahlo, quelques semaines seulement après « tango y tango » à Marigny. Deux personnages qui finalement ont un point commun, l’Amérique latine !

Helena Noguerra : C’est vrai mais c’est un pur hasard.

Tristan Baille : Les livres sont pour vous essentiels dans la vie.

Helena Noguerra : Oui. En apprenant à lire, j’ai compris que ça allait m’ouvrir le monde. J’étais émerveillée par ces découvertes, je lisais même les enseignes publicitaires, genre boulangerie ou les directions etc…ça donnait du sens à ce qu’il se passait dans le monde. Et puis j’ai commencé à lire. Je pense que ça nous renseigne sur nous mêmes. Déjà. Car parfois on a des émotions. Des sensations. Et on n’arrive pas à les formuler. Et soudain on est heureux de les voir s’éclairer devant nos yeux et de pouvoir mieux se comprendre. Ça renseigne sur le monde. Les mots sont des portes ouvertes qui donnent accès à tout. On peut lire des livres scientifiques, sur le temps, sur le cerveau, l’espace, le big bang, des romans d’amour, des cultures différentes, et plus on lit plus on devient humain, plus on sait qu’on fait partie d’un grand tout. Ça tient à distance l’égo, c’est déjà pas mal.

Tristan Baille : Le spectacle est né à Biarritz.

Helena Noguerra : Oui c’est ça. C’est un festival de lectures. Catherine Swaub avait fait appel à moi. Et a signé la mise en scène. Le texte était adapté par Françoise Hamel.
D’autant plus que j’avais déjà fait des lectures à Nice. Dans un festival (ciné roman) où on voit des films adaptés à l’écran. Et je me rendais compte que les gens étaient attentifs, j’avais le goût de ça, mais je ne l’avais jamais fait publiquement et donc c’est comme ça qu’est né ce projet. Et on a pu l’accueillir à la Scala, les dimanches et lundis, et maintenant on va en Avignon.

Tristan Baille : Bravo.

Helena Noguerra : Oui je suis contente, ça fonctionne bien. Les gens ont l’air heureux.

Tristan Baille : Pourquoi Frida ?

Helena Noguerra : Je suis dans mon époque. Je ne sais pas. Il y a de plus en plus de lectures. Et il y avait cette opportunité de lire un texte. Il est vrai que j’ai des points communs avec elle. Comme le rapport à la solitude. Elle dit d’ailleurs « je me peins parce que je suis seule ». Voilà. On est à côté du monde et on le remplit avec plein de choses. J’écris. Je chante. Je joue. Je lis. Ce qui me plaît aussi chez elle, c’est qu’elle ne se complaît pas dans le malheur. Elle se laisse comme… « traverser ». Elle a l’accident, l’abandon d’Alex parce qu’elle est malade et hospitalisée, et donc elle trouve, transcende et transforme ça en joie de vivre, elle vit son histoire avec Diego, et quand il y a adultère, elle sera amoureuse, avec des amants et des maîtresses. C’est ça qui m’intéresse. Elle est consciente que la vie est courte. Elle affronte la douleur. Elle l’accepte et la dépasse.

Tristan Baille : Est elle une féministe avant l’heure ?

Helena Noguerra : Elle ne s’est pas décrétée féministe. C’est l’histoire qui l’a fait. Certes elle dit que c’est difficile d’être une femme, de peindre, d’être en handicap, de se faire une place de femme, et Diego qui prend toute la place…mais elle va s’imposer à travers le temps, son temps, malgré ses sourcils, ses poils, sa pilosité, elle est belle et, malgré son handicap elle était une séductrice, sans avoir ce drapeau de féministe.

Tristan Baille : Une sorte de Georges Sand.

Helena Noguerra : Disons qu’elle s’est imposée par sa force, sa créativité, son caractère affirmé que l’on retrouve parfois dans des lettres dures, voire grossières.

Tristan Baille : Elle ne mâchait pas ses mots.

Helena Noguerra : Oui elle n’aimait pas les surréalistes par exemple.

Tristan Baille : D’autres projets de lectures ?

Helena Noguerra : Frida est en Avignon, à la Scala Provence tous les jours sauf les lundis à 15 h 30.

Tristan Baille : Un livre que vous recommandez ?

Helena Noguerra : Je lis « les règles du Mikado. D’Erri de Luca. C’est simple à lire. C’est beau. Il y a une petite philosophie avec les règles du jeu. Les gestes. La concentration. Tirer son épingle du jeu.

Tristan Baille : Merci beaucoup. Dans tango tango, j’ai apprécié la nostalgie qui émanait de votre personnage et cette lecture des correspondances de Frida Kahlo est un beau moment.

Helena Noguerra : Merci à vous.

Betty Brunaud.

Betty Brunaud.

Offrir et servir ont toujours été des valeurs qui m’animent depuis mon plus jeune âge, je me revois encore en train de cuisiner et de distribuer des cookies au sein de l’entreprise familiale de mon père. Pour moi, c’était essentiel de prendre soin des équipes et d’encourager des moments de plaisir afin d’optimiser la productivité. 

LE SOFITEL GOLFE D’AJACCIO THALASSA SEA & SPA

LE SOFITEL GOLFE D’AJACCIO THALASSA SEA & SPA

Au coeur d’un domaine privé se dresse le Sofitel Golfe d’Ajaccio Thalassa Sea & Spa, hôtel 5 étoiles qui, par sa vue imprenable à 360° sur la Méditerranée, son jardin apaisant et son confort, séduit voyageurs et locaux. Le 1er mars prochain, l’établissement ouvrira ses portes pour une nouvelle saison, réservant à ses clients une expérience unique et pleine de surprises.

Stéphane GERBET, Directeur Général de l’établissement, se réjouit déjà de débuter cette nouvelle saison : « Mes équipes et moi-même sommes impatients de retrouver nos clients en terre corse pour leur faire vivre des expériences uniques chaleureuses et innovantes. Nous avons à cœur qu’ils se sentent chez eux, « A Casa Nostra », sur ce merveilleux paradis flottant, entre les odeurs du maquis et le clapotis des vagues. »

FLAINE EN HIVER :PLONGÉE DANS L’ATMOSPHÈRE MAGIQUE DE LA STATION AVEC L’HÔTEL ALHÉNA

FLAINE EN HIVER :PLONGÉE DANS L’ATMOSPHÈRE MAGIQUE DE LA STATION AVEC L’HÔTEL ALHÉNA

Flaine incarne avant tout l’union exceptionnelle entre Marcel Breuer, éminent représentant du modernisme et du mouvement Bauhaus, et un couple français, les Boissonnas. Cette rencontre entre passionnés de montagne, d’architecture et de design a donné naissance à une ambition commune : contribuer à la transformation d’un territoire montagneux.

Renault Austral 

Renault Austral 

Nous avons eu l’opportunité de mettre à l’épreuve Renault Austral esprit Alpine lors de notre récent séjour en montagne, et nous en sommes tout simplement ravis !

Notre modèle arbore un look résolument sportif : badge esprit Alpine, teinte exclusive gris schiste satin, seuil de porte, bouclier avant avec lame sport gris schiste, jantes alliage daytona 20”, feux arrière high-tech avec effet « moiré 3D », sellerie en tissu Alcantara® avec surpiqûres bleues, volant gainé nappa/Alcantara® et coutures bleu/blanc/rouge.

Tendances Beauté 2024 : Éclat et Naturel

Tendances Beauté 2024 : Éclat et Naturel

Dans le monde de la beauté, chaque année apporte son lot de nouvelles tendances et de techniques innovantes. En 2024, la tendance est à la mise en valeur naturelle de la peau, avec un accent sur l’éclat et la fraîcheur. Voici un aperçu des tendances actuelles et quelques conseils en maquillage pour vous aider à obtenir un look impeccable et naturel.

Peau Lumineuse et Hydratée
Une peau saine et lumineuse est la base de tout maquillage réussi. Pour obtenir cet éclat naturel, il est essentiel de maintenir une routine de soins de la peau régulière. Assurez-vous de nettoyer, d’hydrater et de protéger votre peau quotidiennement. Utilisez des produits hydratants riches en ingrédients nourrissants tels que l’acide hyaluronique et les vitamines.

MAISON ALBAR 

MAISON ALBAR 

Perché au-dessus du Maison Albar - Le Victoria, TAULISSA offre une vue panoramique à 360°, tant sur la Méditerranée que sur l’arrière-pays niçois et le parc national du Mercantour. Sa carte a été imaginée dans un esprit de partage et de convivialité, à partir de plats simples, généreux, avec des sauces savoureuses et un zeste de folie. Chaque plat réserve une surprenante découverte.

Glenn Viel et Fred Grava, son chef exécutif, valorisent les produits locaux, ils partent à la rencontre des producteurs de la région pour agrémenter leur carte de joyeuses découvertes. Ouvert toute l’année, les plats signatures sont adaptés aux saisons et agrémentés des arrivages quotidiens.

Guillaume Gallienne 

Guillaume Gallienne 

Bonjour Mr Guillaume Gallienne. Merci de nous recevoir au théâtre des champs Elysées pour cette pièce de Molière, le malade imaginaire.
Vous avez déjà un parcours conséquent et je me demandais si le théâtre est une passion ou une envie plus naturelle, plus simple, de profiter de la vie.

La Bouitte : l’authenticité au sommet

La Bouitte : l’authenticité au sommet

Au cœur des 3 vallées, au hameau de Saint Marcel et à Saint-Martin-de-Belleville, la tradition savoyarde a sans conteste résisté aux aléas du temps, sereine et nature, dans la pure tradition savoyarde des chalets d’époque. Les yeux sur les sommets, à peine à quelques lacets de notre arrivée, l’âme déjà embarquée dans la curiosité planante, se dresse La Bouitte, Relais & Châteaux 5 étoiles, chez René et Maxime Meilleur, restaurant étoilé au Guide Michelin depuis plus de 20 ans.

C’est dans ce havre de paix que la magie opère dès l’instant. L’atmosphère est délicate mais non ostentatoire, l’attention particulière dénuée de manières surfaites, surprenante. Nous sommes d’ores et déjà transportés dans un cocon familial où tout est fait pour nous projeter chez nous, mais un peu ailleurs. L’évasion s’inscrit dans les murs. Dans la décoration culturelle et historique, les cloches de vaches chinées, les tableaux d’Art et autres poteries anciennes, les moules à beurre des grands-mères, les fourches à foin symbole de la vie agricole et du bon sens paysan, les richesses nourricières chères à la famille Meilleur.