COINTREAU X INSANE 51

La collaboration entre Cointreau et le street artist INSANE 51 rend hommage aux 75 ans de la Margarita Originale et marque la première création interactive de l’histoire de la Maison.

S’inscrivant dans la lignée des collaborations artistiques qui ont marqué l’identité de la Maison depuis sa création, Cointreau et INSANE 51 présentent cette nouvelle bouteille en édition limitée, dont le décor est basé sur la technique de l’anaglyphe 3D qui a fait la réputation de l’artiste. Superposant la création d’une Margarita à la représentation stylisée des oranges, cette édition limitée inédite capture l’essence du savoir-faire de la Maison et marque le 75ème anniversaire de son cocktail emblématique, la Margarita.

LA MARGARITA ORIGINALE FÊTE SES 75 ANS

3 cl • Cointreau

5 cl • Tequila

2 cl • Jus de citron vert

 

Même après 75 ans, la recette de la Margarita originale reste iconique. La mondaine Margaret «Margarita» Sames l’a préparée pour la première fois en 1948 pour ses invités à Acapulco.

Depuis, la Margarita a traversé les décennies pour s’imposer comme un cocktail phare toujours composé avec du Cointreau. Cette édition limitée célèbre la naissance de l’un des cocktails les plus emblématiques du monde, mais aussi l’histoire de la liqueur d’orange singulière qui a permis sa création. Comme l’a dit un jour Margaret Sames, « Une Margarita sans Cointreau ne vaut pas son sel !

 

« Pour cette collaboration, je me suis inspiré de l’origine du Cointreau, de son mélange complexe d’essences d’écorces d’orange et, bien sûr, de l’emblématique Margarita Originale et de l’univers de la mixologie dans son ensemble. J’ai utilisé la couleur orange pour symboliser l’essence et les origines du Cointreau, et la couleur bleue pour évoquer la mixologie et l’art du cocktail. Cointreau est une marque mythique, pionnière de la culture cocktail et de la mixologie, et je voulais que mon œuvre en soit le reflet » Insane 51

 

INSANE 51

L’artiste grec INSANE 51 a acquis une renommée internationale en tant que pionnier du street art grâce à ses fresques anaglyphes spectaculaires. Son œuvre bouscule les frontières entre la peinture, la photographie, l’art digital et le graffiti, exploitant la magie de l’illusion tridimensionnelle pour captiver le regard. Formé aux arts appliqués et graphiques à l’école des beaux-arts d’Athènes, il réalise ses premières fresques dès l’âge de 15 ans. Bien souvent, des messages subliminaux dissimulés dans ses œuvres rouges et cyan se dévoilent grâce à l’utilisation de lunettes stéréoscopiques. Pour sa collaboration avec Cointreau, INSANE 51 invite les consommateurs à s’immerger dans son œuvre via une application spécialement conçue pour l’occasion : une première dans l’histoire de la Maison.

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine. Un grand moment.

J’avais vu le film. Comme beaucoup de personnes. J’étais intrigué par l’adaptation théâtrale.
Mais quand je suis entré dans le théâtre, j’ai aussitôt basculé dans l’histoire. L’ambiance musicale. Les acteurs qui cherchent une classe en s’adressant aux spectateurs dans la salle, jusque dans les étages. Un petit concert semble s’improviser. Les spectateurs montent sur scène et dansent. Spectacle avant l’heure.

Les raisins de la colère 

Les raisins de la colère 

Je suis sorti de cette interview en étant vraiment impressionné.
L’adaptation théâtrale était loin d’être évidente. Et c’est une réussite. Sur la route 66, dans l’Amerique des années 30 qui, sur bien des points, connaît des problématiques similaires à la nôtre. Comme par exemple les problèmes d’eau. Les problèmes économiques et sociaux. Les migrations. La police sur les dents. Les voyageurs qui sont stigmatisés. Comme beaucoup de Okies (habitants de l’Oklahoma) qui voulaient un futur, un sol à semer.

Les diaboliques

Les diaboliques

C’est Nicolas BRIANÇON qui met en scène cette pièce. D’après Jules Barbey d’Aurevilly. Le texte est de Christophe Barbier. Avec Gabriel Le Doze. Magali Lange. Krystoff Fluder. Reynold de Guenyveau.

Christophe Barbier s’intéresse à cette œuvre symbolique. La question de la morale se pose alors. Tromper l’autre. La dépravation. Meurtre. Bassesses. Désirs dévorants. Vice.
4 acteurs diaboliquement énergiques nous poussent à réfléchir. Faut il interdire le recueil « les diaboliques » ?

Mademoiselle Bio. Le partage d’un savoir-faire !

Mademoiselle Bio. Le partage d’un savoir-faire !

Enseigne numéro 1 de cosmétique bio en ligne. Mademoiselle Bio, depuis 2006, est le symbole de la beauté engagée. Rendez vous compte ! 4000 produits de beauté bio ! Avec 150 marques de cosmétiques !
Pour Mademoiselle Bio, ce n’est pas qu’une affaire de mode. Ou une réflexion éphémère. C’est une marque et des employées convaincues ! Or seule la cosmétique certifiée bio est faite à base de plantes !

Interview Garance Authié

Interview Garance Authié

J’ai fait mes premiers pas dans
le monde du mannequinat à l’âge de 9 ans. À cette époque, j’étais très timide, et mes parents ont vu dans le mannequinat un moyen de me permettre de gagner en confiance en
moi. Mon premier défilé pour Gustavolins reste un moment inoubliable, surtout le privilège
de clôturer le show à ses côtés. Ce fut une véritable immersion dans un univers que je ne connaissais pas, surtout à travers les yeux d’une
petite fille timide comme j’étais à l’époque.