collection de guides ICONS

Iconic House, première collection privée et indépendante de Maisons Hôtelières d’exception en France et en Europe, dévoile ICONS.

Une collection de guides, façonnés autour des destinations où sont nichées ses propriétés iconiques.

Chaque numéro dévoile une sélection de portraits, découvertes, bonnes adresses et flâneries…

À chaque propriété Iconic House sa destination. Et à chaque destination, son guide.

LE CONCEPT

Un bel objet imprimé.

Pensé à mi-chemin entre le guide de voyage et le livre photo.

L’amour du beau, du vrai. Et du papier.

ICONS révèle l’âme de nos territoires.

Des ouvrages de poche autoédités : autant d’invitations à vivre et (re)découvrir les destinations.

D’adresses incontournables en pépites confidentielles, dénichées, dévoilées, élevées au rang d’icône.

ICONS célèbre la créativité. Un regard neuf et un style renouvelé, une esthétique affirmée et un ton libéré, puisant son inspiration dans le fanzine.

Chaque numéro donne carte blanche à un jeune photographe pour capturer la destination.

EN PRATIQUE

Guides édités en version bilingue Français / Anglais.

Quatre numéros :

LES BAUX DE PROVENCE – HOSSEGOR – COURCHEVEL – GORDES

Auteur : Grégoire Boulant

Photographes : Agathe Boudin – Sarah Arnould – Quentin Tourbez – Stéphanie Davilma

160 pages intérieures – Impression en France

Détails : Couverture : WIBALIN FINELINEN / Intérieurs : ARENA NATURAL BULK 120G/M2 / Façonnage Relié dos carré collé avec couture, recouvert plein papier sur carton 20/10eme avec tranchefile

Prix de vente public : 21€00 TTC

 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine. Un grand moment.

J’avais vu le film. Comme beaucoup de personnes. J’étais intrigué par l’adaptation théâtrale.
Mais quand je suis entré dans le théâtre, j’ai aussitôt basculé dans l’histoire. L’ambiance musicale. Les acteurs qui cherchent une classe en s’adressant aux spectateurs dans la salle, jusque dans les étages. Un petit concert semble s’improviser. Les spectateurs montent sur scène et dansent. Spectacle avant l’heure.

Les raisins de la colère 

Les raisins de la colère 

Je suis sorti de cette interview en étant vraiment impressionné.
L’adaptation théâtrale était loin d’être évidente. Et c’est une réussite. Sur la route 66, dans l’Amerique des années 30 qui, sur bien des points, connaît des problématiques similaires à la nôtre. Comme par exemple les problèmes d’eau. Les problèmes économiques et sociaux. Les migrations. La police sur les dents. Les voyageurs qui sont stigmatisés. Comme beaucoup de Okies (habitants de l’Oklahoma) qui voulaient un futur, un sol à semer.

Les diaboliques

Les diaboliques

C’est Nicolas BRIANÇON qui met en scène cette pièce. D’après Jules Barbey d’Aurevilly. Le texte est de Christophe Barbier. Avec Gabriel Le Doze. Magali Lange. Krystoff Fluder. Reynold de Guenyveau.

Christophe Barbier s’intéresse à cette œuvre symbolique. La question de la morale se pose alors. Tromper l’autre. La dépravation. Meurtre. Bassesses. Désirs dévorants. Vice.
4 acteurs diaboliquement énergiques nous poussent à réfléchir. Faut il interdire le recueil « les diaboliques » ?

Mademoiselle Bio. Le partage d’un savoir-faire !

Mademoiselle Bio. Le partage d’un savoir-faire !

Enseigne numéro 1 de cosmétique bio en ligne. Mademoiselle Bio, depuis 2006, est le symbole de la beauté engagée. Rendez vous compte ! 4000 produits de beauté bio ! Avec 150 marques de cosmétiques !
Pour Mademoiselle Bio, ce n’est pas qu’une affaire de mode. Ou une réflexion éphémère. C’est une marque et des employées convaincues ! Or seule la cosmétique certifiée bio est faite à base de plantes !

Interview Garance Authié

Interview Garance Authié

J’ai fait mes premiers pas dans
le monde du mannequinat à l’âge de 9 ans. À cette époque, j’étais très timide, et mes parents ont vu dans le mannequinat un moyen de me permettre de gagner en confiance en
moi. Mon premier défilé pour Gustavolins reste un moment inoubliable, surtout le privilège
de clôturer le show à ses côtés. Ce fut une véritable immersion dans un univers que je ne connaissais pas, surtout à travers les yeux d’une
petite fille timide comme j’étais à l’époque.