UN VIN D’AUTEUR

LE ROSÉ 2021 DE PATRICIA ORTELLI : UN VIN D’AUTEUR

Patricia Ortelli nous dévoile son rosé 2021, une cuvée de grande finesse dans la pure lignée de sa collection de grands vins. Depuis 1991, cette vigneronne atypique cultive son style incomparable, élaborant telle une orfèvre des vins qui figurent parmi les plus réputés de la Provence.

LE CHÂTEAU LA CALISSE : UN VIGNOBLE D’EXCEPTION

Niché au cœur d’un écrin naturel de toute beauté, le Château La Calisse est situé sur la commune de Pontevès, en plein arrière-pays, dans la vraie Provence, comme aime le souligner Patricia Ortelli. Le vignoble du domaine 100% bio couvre 12 hectares.

C’est en 1991 que le Château La Calisse prend un nouvel élan avec l’arrivée de Patricia Ortelli, une vigneronne perfectionniste, visionnaire et talentueuse.

Après avoir entièrement repensé son vignoble, elle le transforme pour l’amener très vite au plus niveau qualitatif : « Sans un végétal impeccable, pas de grands vins » affirme-t-elle.

Elle sort son premier millésime en 1995 et très vite ses vins se font remarquer des professionnels et amateurs avertis, le Château La Calisse figure alors au rang des plus grands domaines Provençaux. Les vins de son domaine reflètent son niveau d’exigence, concentrant à la fois pureté, fraîcheur, finesse et élégance : le style Patricia Ortelli. Un style que l’on retrouve parfaitement dans ce rosé 2021 sans défaut, qui flirte avec la perfection.

Si les millésimes se suivent et se ressemblent, la joie n’en est pas moins grande de découvrir ce nouveau tour de force de Patricia Ortelli. Elle nous livre une fois encore un millésime d’un raffinement extrême, qui fera la joie des épicuriens avisés.

Né sur un terroir d’exception perché à 450 mètres d’altitude, sur une parcelle de 1ha50 ce rosé est issu de l’assemblage subtil de syrah (30%) et grenache noir (70%).

Élaboré avec une belle précision, ce vin séduit immédiatement par sa fraîcheur, sa pureté et son élégance, son seul défaut la gourmandise.

Il faut dire que Patricia Ortelli, telle une orfèvre, a veillé scrupuleusement à son élaboration, chaque étape étant suivie de près. La macération est légère, puis saignée suivie d’une fermentation à basse température en cuve inox.

Le résultat, un très grand rosé, qui dans ce millésime 2021 nous livre toute la maîtrise et la connaissance de la vigneronne de son terroir d’exception.

La dégustation

Ce rosé AOC Coteaux Varois séduit immédiatement par sa finesse incomparable, c’est sans nul doute l’une des plus belles réussites du paysage Provençal.

La robe est d’un rose très pâle, cristalline.

Le nez révèle des notes de prunes et pêche blanche avec un zeste de citron.

La bouche est ample et longue avec une légère note d’écorce d’orange et d’abricot que la fraîcheur finale vient ponctuer.

Les instants

Ce rosé se déguste tout au long d’un repas sur des mets délicats, rien du cliché rosé piscine. Il s’apprécie bien sûr à l’apéritif autour de tapas gourmands ou tout au long d’un repas sur un gigot d’agneau, des légumes de Provence farcis, un carpaccio de Saint-Jacques, une bouillabaisse, sans oublier la cuisine thaï.

 

Ce vin est vendu chez les meilleurs cavistes ou sur la boutique en ligne du domaine au prix de 24 €.

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine 

Le cercle des poètes disparus au Théâtre Antoine. Un grand moment.

J’avais vu le film. Comme beaucoup de personnes. J’étais intrigué par l’adaptation théâtrale.
Mais quand je suis entré dans le théâtre, j’ai aussitôt basculé dans l’histoire. L’ambiance musicale. Les acteurs qui cherchent une classe en s’adressant aux spectateurs dans la salle, jusque dans les étages. Un petit concert semble s’improviser. Les spectateurs montent sur scène et dansent. Spectacle avant l’heure.

Les raisins de la colère 

Les raisins de la colère 

Je suis sorti de cette interview en étant vraiment impressionné.
L’adaptation théâtrale était loin d’être évidente. Et c’est une réussite. Sur la route 66, dans l’Amerique des années 30 qui, sur bien des points, connaît des problématiques similaires à la nôtre. Comme par exemple les problèmes d’eau. Les problèmes économiques et sociaux. Les migrations. La police sur les dents. Les voyageurs qui sont stigmatisés. Comme beaucoup de Okies (habitants de l’Oklahoma) qui voulaient un futur, un sol à semer.

Les diaboliques

Les diaboliques

C’est Nicolas BRIANÇON qui met en scène cette pièce. D’après Jules Barbey d’Aurevilly. Le texte est de Christophe Barbier. Avec Gabriel Le Doze. Magali Lange. Krystoff Fluder. Reynold de Guenyveau.

Christophe Barbier s’intéresse à cette œuvre symbolique. La question de la morale se pose alors. Tromper l’autre. La dépravation. Meurtre. Bassesses. Désirs dévorants. Vice.
4 acteurs diaboliquement énergiques nous poussent à réfléchir. Faut il interdire le recueil « les diaboliques » ?

Mademoiselle Bio. Le partage d’un savoir-faire !

Mademoiselle Bio. Le partage d’un savoir-faire !

Enseigne numéro 1 de cosmétique bio en ligne. Mademoiselle Bio, depuis 2006, est le symbole de la beauté engagée. Rendez vous compte ! 4000 produits de beauté bio ! Avec 150 marques de cosmétiques !
Pour Mademoiselle Bio, ce n’est pas qu’une affaire de mode. Ou une réflexion éphémère. C’est une marque et des employées convaincues ! Or seule la cosmétique certifiée bio est faite à base de plantes !

Interview Garance Authié

Interview Garance Authié

J’ai fait mes premiers pas dans
le monde du mannequinat à l’âge de 9 ans. À cette époque, j’étais très timide, et mes parents ont vu dans le mannequinat un moyen de me permettre de gagner en confiance en
moi. Mon premier défilé pour Gustavolins reste un moment inoubliable, surtout le privilège
de clôturer le show à ses côtés. Ce fut une véritable immersion dans un univers que je ne connaissais pas, surtout à travers les yeux d’une
petite fille timide comme j’étais à l’époque.