La nouvelle table Rive Gauche du Chef Guy Martin

C’est un classique du quartier. Celui de la Tour Maubourg, paisible et résolument parisien. C’est aussi une adresse privilégiée, baignée de lumière, faisant face à l’histoire de France – les bâtiments de l’hôtel des Invalides. Deux belles raisons pour le Chef d’inaugurer la première page d’une belle collection : Maison Guy Martin. « Des tables de cuisinier, avec une identité propre. Et pour chacune, la volonté de témoigner de l’âme d’un quartier ». A l’image du paysage historique qui plante le décor, Pasco déroule une cuisine française, travaillée avec soin.

C’est un angle qui déploie ses volumes aux pieds d’un périmètre haussmannien discret, reposant, typiquement « 7e ». Une terrasse joliment plantée, décontractée, pouvant accueillir une quarantaine de personnes au calme, face aux appartements qui hébergent le gouverneur de Paris, et à deux pas de l’esplanade. Pas de pollution sonore, de l’espace et des baies vitrées pour mieux privilégier la vue et la lumière. « C’est presque une adresse de Province en ce qu’elle a de chic et serein » se réjouit le Chef.

Le chic d’une tente napoléonienne pour salle à manger…

D’emblée, les volumes et la pierre apparente confèrent aux lieux l’atmosphère chaleureuse d’une maison particulière. Jusqu’à ce que l’œil s’attarde sur le sens des détails, et l’allusion à l’environnement historique voisin : une toile tendue bleue et blanche, des chaises Napoléon d’un rouge vif, des festons… Katherina Marx signe là une décoration qui se démarque par sa fraîcheur et son élégance. Le lustre magistral en verre soufflé et laiton suspendu au-dessus du bar crée la surprise et laisse présager de la sobriété du reste de la salle. Tables, appliques et mobilier sur mesure font écho à la noblesse des tissus d’éditeurs et des quelques objets chinés avec soin. « Je voulais quelque chose d’élégant mais qui reste simple et chaleureux, je ne voulais pas d’un décor intimidant ou qui prenne le pas sur la compagnie que l’on partage » confie le Chef. « Pasco, c’est une table conviviale – d’affaires ou de copains selon -, pas d’apparat ».

… et l’héritage d’une cuisine française délicate

Confortablement installés, au calme, on peut donc ici se concentrer sur la conversation et son assiette : cuisine du marché, aucun compromis sur les produits, et toute une brigade formée au Grand Véfour. Pasco est fidèle aux principes du Chef : travailler chaque assiette avec la même passion et pour chacune, offrir un voyage immobile. A travers les saisons, les terroirs, et toujours avec cette part d’onirisme. Un soupçon d’inattendu qui force la (re)découverte quand on croit connaître ses classiques sur le bout de la langue. A l’arrivée, une cuisine française élégante, jamais tout à fait classique justement, et toujours exécutée dans le respect de la découpe, des cuissons et arrosée de jus concentrés. Pas une cuisine d’assemblage mais des recettes travaillées. La carte est courte, riches en nuances : la tradition d’une blanquette ou d’un osso buco n’empêche ni la fraîcheur d’une raviole de crevettes et mangue dans un bouillon de citronnelle et de gingembre, ni la légitimité d’un millefeuille à la fève Tonka et sorbet de fromage blanc. Bon sang ne saurait mentir, cette Maison Guy Martin s’inscrit dans l’ADN du Chef. On retrouve sa signature généreuse et conviviale, un attachement au terroir et ce soupçon d’audace.

Pasco
74 Boulevard de la Tour-Maubourg,
75007 Paris

Avis de la rédaction – Pasco Maison Guy Martin

Direction le charmant quartier du 7ème arrondissement au Pasco Maison Guy Martin, un restaurant bistronomique réputé. Dès notre arrivée, nous avons été chaleureusement accueillis, ce qui a immédiatement créé une atmosphère conviviale.

Nous avons débuté notre soirée en prenant un apéritif sur la terrasse adorable qui offre une vue sur le boulevard de la Tour Maubourg. Ensuite, nous avons savouré notre dîner à l’intérieur du restaurant, où nous avons été installés confortablement. Nous avons eu le plaisir de rencontrer le nouveau directeur, qui s’est montré très attentionné et souriant.

Il nous a proposé un menu composé d’amuse-bouche, d’une entrée, d’un plat principal et d’un dessert. Nous avons eu la chance de déguster un tataki de saumon aux graines de sésame extraordinaire, ainsi que des asperges fraîches divines en entrée. Pour le plat principal, nous avons savouré des gambas accompagnées de leur risotto, ainsi qu’un dos de cabillaud enrobé de jambon rôti, un vrai délice. Pour terminer en beauté, nous avons partagé l’assiette de fromages du jour, puis nous avons goûté au macaron à la vanille, au crémeux citron kalamansi et à la mangue pour une note sucrée exquise.

Cet établissement bénéficie d’un emplacement exceptionnel, d’un accueil remarquable, d’une équipe aux petits soins, d’une carte délicieuse et d’une atmosphère agréable. Nous le recommandons vivement.

Version Anglaise :

« It’s a neighborhood classic. That of Tour Maubourg, peaceful and decidedly Parisian. It’s also a privileged address, bathed in light, facing the history of France – the buildings of the Hôtel des Invalides. Two good reasons for the Chef to inaugurate the first page of a beautiful collection: Maison Guy Martin. ‘Cook’s tables, with their own identity. And for each one, the desire to testify to the soul of a neighborhood.’ Like the historical landscape that sets the scene, Pasco unfolds French cuisine, worked with care.

It’s an angle that deploys its volumes at the feet of a discreet, restful, typically ‘7th’ Haussmannian perimeter. A nicely planted terrace, relaxed, able to accommodate about forty people quietly, facing the apartments that house the governor of Paris, and a stone’s throw from the esplanade. No noise pollution, space, and bay windows to better prioritize the view and the light. ‘It’s almost an address from the provinces in its chic and serene aspect,’ rejoices the Chef.

The chic of a Napoleonic tent for a dining room…

Right away, the volumes and exposed stone give the place the warm atmosphere of a private home. Until the eye lingers on the meaning of the details, and the allusion to the neighboring historical environment: a stretched blue and white canvas, Napoleon chairs in bright red, festoons… Katherina Marx signs a decoration that stands out for its freshness and elegance. The masterful blown glass and brass chandelier suspended above the bar creates surprise and suggests the sobriety of the rest of the room. Custom tables, wall lights, and furniture echo the nobility of the fabrics from editors and some carefully chosen objects. ‘I wanted something elegant but still simple and warm, I didn’t want an intimidating decor that would overshadow the company we share,’ confides the Chef. ‘Pasco is a convivial table – for business or friends, depending -, no pomp.’

… and the legacy of delicate French cuisine

Comfortably settled, in peace, one can therefore concentrate here on conversation and one’s plate: market cuisine, no compromise on products, and a whole brigade trained at the Grand Véfour. Pasco remains faithful to the Chef’s principles: working on each plate with the same passion and offering an immobile journey for each one. Through the seasons, the terroirs, and always with that touch of dreaminess. A hint of the unexpected that forces (re)discovery when you think you know your classics like the back of your hand. In the end, an elegant French cuisine, never quite classic precisely, and always executed with respect for cutting, cooking, and doused in concentrated juices. Not an assembly cuisine but worked recipes. The menu is short, rich in nuances: the tradition of a blanquette or osso buco does not prevent the freshness of a shrimp and mango ravioli in a lemongrass and ginger broth, nor the legitimacy of a Tonka bean mille-feuille and white cheese sorbet. Blood will out, this Maison Guy Martin is inscribed in the Chef’s DNA. We find his generous and convivial signature, an attachment to the terroir, and that touch of audacity. »

Editorial Review – Pasco Maison Guy Martin

Heading to the charming neighborhood of the 7th arrondissement, we visited Pasco Maison Guy Martin, a renowned bistronomic restaurant. From the moment we arrived, we were warmly welcomed, immediately creating a friendly atmosphere.

We started our evening with an aperitif on the lovely terrace, which offers a view of Boulevard de la Tour Maubourg. Then, we enjoyed our dinner inside the restaurant, where we were comfortably seated. We had the pleasure of meeting the new manager, who was very attentive and smiling.

He offered us a menu consisting of appetizers, a starter, a main course, and a dessert. We were fortunate to taste an extraordinary salmon tataki with sesame seeds, as well as divine fresh asparagus for starters. For the main course, we savored prawns accompanied by risotto, as well as cod wrapped in roasted ham, a true delight. To end on a high note, we shared the cheese plate of the day, and then indulged in vanilla macaron, kalamansi lemon cream, and mango for a delightful sweet touch.

This establishment boasts an exceptional location, remarkable hospitality, a caring team, a delicious menu, and a pleasant atmosphere. We highly recommend it.

Tory Burch. 

Tory Burch. 

Tory Burch. La styliste américaine est née le 17 juin 1966 aux États-Unis.
En 2004, voilà la marque de prêt-à-porter à son nom ! Elle rencontre le succès. Elle devient une vedette de la mode et une des personnalités qui comptent à New York.

Sa mère est une actrice et mannequin qui a partagé la vie de Marlon Brando et Steve Mc Queen. Et son père était avec Grâce Kelly. Rien que ça.

Interview de Gilles de Maistre, réalisateur du « dernier jaguar »

Interview de Gilles de Maistre, réalisateur du « dernier jaguar »

Tristan Baille : Bonjour Gilles de Maistre. Merci pour cette rencontre. Vous avez réalisé le film à succès « le dernier jaguar ». Je connaissais « Mia et le lion blanc » et vous êtes revenu à une amitié entre une petite fille et un félin. Ce lien entre l’innocence d’un enfant et notre environnement semble une vraie thématique à explorer pour vous.

Livre tatoo

Livre tatoo

La première bible du tatouage fine-line avec les dernières tendances. Depuis une dizaine d’années, les microtatouages sont de plus en plus recherchés et permettent au tatouage de se diffuser auprès d’un public plus large.

Olibanum. Sentir et ressentir.

Olibanum. Sentir et ressentir.

Simple. Raisonnable. Engagé.
Gérald Ghislain a fondé cette marque en exprimant sa créativité. L’oliban, résine relaxante, apaisante, sert alors de fondation à un parfum précieux. Princes et rois pourraient les porter encore sur tous les continents, auréolés d’effluves divines, presque des prières pour le nez.
Dans chacune des eaux de parfum, il est le lien qui embrasse une matière première, tout en gardant à l’esprit des projets humanitaires.

FILA – M-SQUAD

FILA – M-SQUAD

La FILA M-SQUAD est un modèle signature inspiré du basketball sorti pour la première fois en 1993. Elle a été conçue à l'origine pour le joueur de NBA Jamal Mashburn. Le panneau M sur la tige fait référence à l'initiale du joueur.

Rééditée cette saison avec une tige en bi-matière, la FILA M-SQUAD existe depuis maintenant plus de 25 ans, faisant d’elle une paire de basket montante intemporelle.

M-SQUAD 140€

Ma version de l’histoire ! Du bonheur !

Ma version de l’histoire ! Du bonheur !

Pour l’auteur et comédien Sébastien Azzopardi, le plus important, c’est que le texte, une fois digéré par les acteurs, après avoir travaillé en amont, puisse recevoir cette énergie, cette humeur. Car c’est une comédie où évoluent de vraies personnes. Et c’est ce qui touche les gens.

J’ai été tellement surpris par cette pièce. Je pensais au départ que le mari était un banal menteur prêt à tout pour tromper sa femme. Je me trompais. Celle-ci cache bien son jeu. Mais bien entendu, c’est aux spectateurs de se faire leur opinion. Il est vrai que c’est une femme complexe. On a tous des secrets, avec nos colères, nos déceptions, nos bonheurs, nos compromis. Vis à vis de l’autre et de nous mêmes. Vis à vis des valeurs que nous défendons. Donc oui, ces personnages ne sont pas lisses, selon Sébastien Azzopardi.

Nous créons votre magazine, pour votre clientèle

Nous créons votre magazine, pour votre clientèle

Ce message concerne les dirigeants dans le domaine de l'hôtellerie :

Après avoir conçu et produit 27 couvertures et magazines de 80 pages, réalisé 243 séances photo et rédigé 322 articles, l'équipe de Crush Magazine est prête à mettre son expertise et son expérience à votre service pour créer votre propre magazine.

Offrez à votre clientèle un magazine 100% personnalisé ! Dites adieu aux magazines traditionnels comme Vogue, Elle ou Marie-Claire dans vos chambres et soyez à la pointe en proposant votre propre média, offrant un contenu de qualité et ciblé. Un magazine qui reflète votre identité, avec vos actualités hôtelières !

Grâce à notre solide expertise, réalisez votre magazine pour trois fois moins cher que si vous le faisiez en interne. Nous avons les contacts, les ressources et le réseau nécessaire, ainsi que l'accès à des personnalités influentes pour créer votre média, qu'il soit imprimé ou numérique.

Nous serons à votre écoute pour créer une revue haut de gamme en français et en anglais. Ne perdez plus de temps et prenons rendez-vous dès maintenant pour concrétiser ensemble ce beau projet.

Charlie Paris

Charlie Paris

Cela fait 10 ans que cette maison d’horlogerie existe. Je découvre la boutique un peu par hasard. Je suis bien accueilli. Je fais le tour des présentoirs. Et je me rends vite compte que ce sont des montres de qualité, conçues pour durer. Fabriquées en France. Dont j’ai alors la chance de visiter l’atelier où des composants sont sélectionnés puis assemblés.
Un design sobre et efficace. Un savoir-faire local pour cet atelier parisien. Des horlogers d’expérience qui fabriquent professionnellement, devant moi, à la main, ces petites merveilles. Une cigogne sublime orne chaque montre. Un véritable nid de beautés.